ようこそ, la libération d’une simple d’esprit

Il y a tant de choses à voir et à entendre, si je garde tout pour moi, nous allons finir par devenir folles!

Music : Harry Gregson Williams – Main Theme

“Un bref instant, je t’avais abandonnée, mais sans relâche, avec tendresse, je vais te rassembler. Dans un débordement d’irritation, j’avais caché mon visage, un instant, loin de toi, mais avec une amitié sans fin je te manifeste ma tendresse, dit celui qui te rachète.” Es 54-7;8

Pire que le syndrome de la page blanche, il y a toujours ce moment où on remet tout en question. De quel droit? Pourquoi? Qui suis-je pour écrire ça? Mais il y a tellement de belles choses qui méritent d’être partagées que je veux bien prendre ce risque. Le ridicule ne tue pas, sans ça il y a bien longtemps que je serais six pieds sous terre! On nous parle des dangers d’Internet, je préfère voir ses bienfaits. D’autres s’aiment s’entendre dire “Il n’y a pas que la vraie vie dans la vie”. Pour ma part je redirais seulement que “ce n’est pas parce que ça se passe dans ta tête que ça n’existe pas”. Prenez part à la glorieuse aventure musicale de mon pauvre esprit tourmenté.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s